vendredi 11 juillet 2014

La trilogie du dragon



Pour la plupart d’entre nous, un « Chinois » désigne quelqu’un qui a les yeux bridés et qui vient de l’Asie. Que le Chinois en question vienne de Chine, du Japon ou de la Corée, la plupart d’entre nous ne s’en préoccupe pas et ne voit pas vraiment la différence. Cependant, des différences, il y en a, et elles sont majeures! Que ce soit au niveau de la langue, de la culture ou de l’alimentation, ces trois peuples sont bien distincts. Aussi différent qu’un Québécois peut l’être d’un Canadien anglais ou d’un Américain.

Tout comme nous d’ailleurs avec les Anglais et les Américains, ces trois voisins asiatiques ont eu maille à partir entre eux lors de conflits armés, notamment au cours du dernier siècle lors de la deuxième guerre mondiale et de la guerre de Corée. Lors de la deuxième guerre mondiale, les Japonais avaient envahie une grande partie de la Chine actuelle ainsi que la péninsule Coréenne. 

dimanche 1 septembre 2013

Il pleut pour un ciel bleu?!?


Smog sur la ville de Beijing
C’est mon dernier voyage à Beijing, en Chine, qui m’a inspiré ce texte. Lorsque je suis arrivé là-bas, on voyait à peine le ciel, malgré que la température fût « dégagée ». Il faisait chaud, pas très humide, mais on peinait à voir le ciel à travers le brouillard grisâtre de la pollution de Beijing. En effet, la région de Beijing est enveloppée dans un smog épais qui fait en sorte que l’on voit rarement le bleu du ciel, tel que l’on le connait chez nous, au Québec. Bien sûr, il y a la pollution qui vient des industries lourdes et celle des automobiles dont le nombre augmente à tous les jours, mais il y a aussi la poussière qui vient du nord-ouest de Beijing. En effet, cette région située à quelques centaines de kilomètre de la ville a tellement été utilisé intensivement pour l’agriculture et l’élevage, que c’est presque rendu une région désertique. Et c’est de là que provient une bonne quantité de la poussière qui compose le smog de Beijing.

lundi 12 août 2013

California Dreaming



Sweet California
La Californie, je l’appelle affectueusement ma deuxième maison. C’est l’endroit dans le monde où je suis allé le plus souvent en dehors du Québec. C’est lors de mon premier voyage à San Diego que j’ai eu mon baptême de l’air! C’est aussi lors de ce même voyage que j’ai expérimenté le "trou noir" de Chicago (voir le texte Les pires et les meilleurs aéroports).


L’une des choses que j’affectionne particulièrement de la Californie, c’est l’atmosphère qui y règne, la sensation intérieure qui fait que tu as juste le goût de sourire et de te sentir bien. Sûrement que la température et les palmiers qui longent les rues y sont pour beaucoup dans ce sentiment de bien-être. Il y a probablement aussi des liens que mon subconscient fait avec certains films Hollywoodiens qui amènent un brin de magie lorsque je m’y promène. La Californie, c’est le rêve Américain, c’est l’American way of life. C’est aussi le soleil à longueur d’année, la plage, les femmes en bikini, les vedettes de cinéma et le coté glamour, le luxe et l’extravaganza, les Ferrari, les voitures électriques. C’est aussi des déserts, des montagnes et des lacs à couper le souffle, des vallées parmi les plus fertiles au monde, et d’autres parmi les plus secs. C’est aussi des tremblements de terre, des bouchons de circulation à 22:00 le soir à LA, des feux de broussailles, la pollution.

samedi 13 avril 2013

1000 FOIS MERCI!!


Bonjour chers/chères lecteurs(trices),
Je voulais vous dire merci pour votre intérêt et fidélité. Comme vous avez pu le remarquer, j’ai atteint le chiffre des 1000 pages vues et cela seulement 3 mois après la parution de mon premier blogue. Vous êtes nombreux à me suivre et je vous en remercie énormément, je l’apprécie beaucoup. Car lorsque l’on écrit, on le fait pour être lu, et vous me le rendez bien.

Voici quelques statistiques sur les lecteurs de mon blogue. D’après le trafic enregistré, Il y a environ 30 personnes qui lisent mes chroniques de façon régulière et une soixantaine de
Graphique des pays les plus populaires
parmi les lecteurs du blog
personnes différentes qui visitent mon blogue. En moyenne, il y a 257 pages vues par mois sur  mon blogue, avec une pointe à 360 pages vues pour le mois de Janvier. Et vous venez de partout dans le monde! Bien que la majorité des gens viennent du Canada (environ 75%), il y en a des États-Unis, le Mexique, l’Allemagne, l’Inde, l’Angleterre, l’Espagne, la France, l’Italie, la Corée du Sud, la Russie et l’Ukraine! Bien que dans les cas de l’Espagne, l’Italie et l’Inde je soupçonne que ce soit des amis/collègues en voyage qui ont visité mon blogue, il n’en reste pas moins que je suis très étonné!

L’article le plus populaire est de loin les Femmes du monde (76 vues). Suivi à presqu’égalité par Made in China et Au pays du soleil levant (54 et 51 vues). De plus, il y a 7 abonnés à mon blogue. Pour ceux qui ne le savent pas, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre adresse e-mail dans la case approprié situé à gauche sous ma biographie. On vous demandera de confirmer que vous voulez bien recevoir un avertissement via courriel. Vous n’avez qu’à répondre pour dire que vous acceptez et vous serez ainsi avertie lorsqu’un nouveau blogue sera mis en ligne. Vous pouvez vous désabonnez en tout temps. Et vous ne recevrez pas d’autres courriels de pub et autre….

Encore une fois 1000 merci!

Frédéric "Astro" Gagnon

jeudi 11 avril 2013

Impérialisme Américain....Vraiment?


Comment parler de notre voisin du sud en ne répétant pas ce que tous les Canadiens savent des États-Unis, tout en étant original mais sans l’être trop? Une
chose est certaine, les Américains ne laissent personne indifférent : soit on les adore, soit on les hait! Personnellement, je crois être l’un des rares à me situer quelque part entre les deux. On les hait parce qu’ils ont leur nez fourré partout. Ils se sont investis du rôle de policier planétaire et c’est encore plus vrai depuis la chute des régimes communistes des pays de l’est et de l’effondrement de l’ancienne URSS. Mais peut-on vraiment les blâmer? On les admire aussi, car au pays de l’oncle Sam, tous ont une chance de prospérer et de connaitre la richesse, c’est le rêve Américain. C’est aussi le champion de la liberté, mais aussi l’endroit où vous êtes le plus surveillé par "big brother".